Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 janvier 2017 3 18 /01 /janvier /2017 15:21

 

 

 

 

 

 

 

Fatigué de t’entretenir de politique, je voudrais aborder aujourd’hui des sujets plus personnels, de ceux dont je sais que tu raffole en ta qualité de journal intime.

Il y a eu pas mal de morts ces temps-ci.
Victimes de la guerre contre Daech, émigrants noyés en Méditerranée, ceux qui ont trouvé la mort sous les bombes de Bassar El Hassad ou de Poutine ou dans les attentats terroristes
Il y a eu des morts illustres, de ceux dont on parle avec respect et dont la vie est devenue exemplaire depuis qu’ils ont disparus : acteurs, chanteurs, politiciens.
Pourtant, gens du peuple sans importance ou personnages célèbres, ils ne sont plus que des carcasses pourrissantes, à même la terre ou dans des cercueils capitonnés.
Tu sais que je ne crois pas au ciel, à l’enfer, à une vie éternelle dans un autre monde. Pour tout dire, je trouve terrifiant cette notion de vie éternelle.
Se retrouver pour toujours avec des milliers, des milliards de gens morts avant nous, en attendant les milliards qui vont suivre.
Et je me demande où on mettrait tout ce monde.
Les croyants nous parlent du ciel. D’accord c’est grand, le ciel mais c’est où le ciel des morts ? Entre les étoiles ? Dans de lointaines planètes ? Dans un monde parallèle ?
Il faut être infiniment plus intelligent que moi pour imaginer des trucs pareils (ou complètement barjo).
Et l’enfer ? C’est où l’enfer ?
Un endroit de malheur, de tortures, un endroit tellement épouvantable que les pires geôles de nos sadiques dictateurs sembleraient des séjours idylliques.
Et condamner qui que ce soit à subir de tels supplices pendant l’éternité, ça dépasse en cruauté tout ce que l’on peut imaginer.
Quand je pense que nos aimables autorités catholiques nous promettent ce charmant séjour si on s’écarte quelque peu de leurs commandements ou simplement pour ne pas avoir été baptisé.
Le prophète des musulmans n’est pas plus drôle et les damnés de Mahomet sont promis à une éternité largement aussi abominable que les damnés de nos papes.
Tous ces porte-paroles du Tout Puissant finiraient par nous faire douter de son infinie bonté.

Alors, comme toujours, dans l’état de semi veille qui est le mien au petit matin et qui est parfois l’occasion de réfléchir à des sujets de haute tenue (!), je me suis persuadé que l’au-delà, si au-delà il y a, devait être tout à fait différent de ce que l’on nous raconte et que la vie éternelle devait s’organiser autrement pour devenir supportable.
Non vous n’allez pas faire vivre ensemble, pour l’éternité, le pape et Martin Luther, sœur Theresa et Mata Hari ou la comtesse Du Barry, Zinedine Zidane et ce joueur italien qui lui a fait rater sa sortie de l’équipe de France (et perdre du même coup la coupe du monde).
Quand on bascule dans l’éternité, il serait bien que l’on se retrouve avec des gens qui, sur terre, ont partagé un peu les mêmes valeurs.
Je vois bien Napoléon dans un paradis ou un enfer où il fréquenterait quelque joyeux drilles de son acabit comme Gengis Khan, Tamerlan ou Attila et autres conquérants peu économes en vies humaines.
De Gaule pourrait enfin s’entretenir amicalement avec Churchill, Alexandre le Grand ou Louis XIV.
Jean Paul II serait entouré des saintes qu’il vénérait et de celles dont il a assuré la canonisation.

Ce genre d’éternité, entre gens du même monde, me semblerait plus vivable et permettrait de supporter une immortalité qui devrait tout de même se révéler longue, très longue, trop longue.
Peut-être vaut-t-il mieux espérer que tout se termine avec notre pauvre vie terrestre, même si notre orgueil de chef d’œuvre de la création devait en prendre un sacré coup.

Partager cet article

Repost 0
Published by lejeune
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : journal d'un vieux con
  • : commentaires sur l'actualité, la vie quotidienne et les idées parfois farfelues qui en découlent
  • Contact

Recherche

Liens