Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 mai 2017 5 12 /05 /mai /2017 16:08

Les Français ont donc élu leur nouveau président.
Mais quels Français ?
Car les femmes et les hommes politiques de tous bords prétendent tous parler au nom des Français. Ils ont bon dos, les Français et c’est les mépriser que de les mettre tous dans le même sac.
Les Français ont élu Macron Président de la République.
Et ceux qui ont voté pour Le Pen, ils ne sont pas Français ?
Ceux qui ont voté au premier tour pour le candidat qui les inspirait le mieux et qui se sont rabattus sur Macron au deuxième tour pour faire barrage au Front National, c’est quelle sorte de Français ?

Macron n’est pas l’élu DES FRANÇAIS. Il est le résultat d’un deuxième choix et combien de « Français » ont réellement voté pour lui ?
Les votes blancs ne comptent pas et personne n’ose trop parler des abstentionnistes, tous ces gens-là n’intéressent pas l’heureux élu qui ne l’aurait pas été si un nombre très important des électeurs qui ont mis son nom dans l’urne ne l’ont fait que pour faire barrage au Front National.
Macron nous refait le coup de Chirac en 2002, élu avec 80% des suffrages pour faire échec au vieux papa Le Pen qui était (déjà) arrivé au deuxième tour (ça va devenir une habitude dans la famille Le Pen).
Cette fois encore, l’heureux élu semble vouloir ignorer qu’il doit sa victoire aux électeurs de Mélenchon, Hamon, Poutou ou Fillon qui n’ont pas voté pour lui au deuxième tour mais contre l’héritière Le Pen.
Il est sans doute très intelligent, notre nouveau président mais prétendre avoir été élu par 70% des Français prouve qu’il n’est peut-être pas si fort que ça en calcul ce qui, pour un banquier, est assez fâcheux.

Dans l’immédiat notre jeune président est décidé à montrer sa détermination en imposant par ordonnance quelques lois (notamment la « loi travail ») qui sont loin de faire l’unanimité chez ces 70% de Français qui ont voté pour lui.
J’ai bien peur que beaucoup de ces Français qu’on met à toutes les sauces ne trouvent pas d’autre façon de se faire entendre que de descendre massivement dans la rue.
Et la prochaine fois qu’un membre de la famille Le Pen arrivera au deuxième tour des présidentielles, il ne se trouvera pas forcément autant de couillons pour faire barrage en votant pour un candidat qu’ils n’approuvent pas et qui, une fois élu, va encore les ignorer.

Voir les commentaires

Partager cet article

Repost 0
Published by lejeune
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : journal d'un vieux con
  • : commentaires sur l'actualité, la vie quotidienne et les idées parfois farfelues qui en découlent
  • Contact

Recherche

Liens