Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 février 2009 6 21 /02 /février /2009 09:39
                                                             Les nouvelles

Difficile de reprendre le train-train quotidien après des journées pleines d'imprévu, même si cet imprévu n'était pas toujours agréable.

Difficile, après un temps loin des infos journalières, de retrouver les radios et les teles toujours semblables avec leurs annonces d'évènements et de non-évènements pour remplir scrupuleusement le temps qui leur est imparti.

Qu'est ce qui a changé depuis mon départ?I

l y a encore un tas de procès dont on n'a rien à foutre mais dont on nous entretien à longueur d'antenne

La crise est toujours là avec ceux qui en profitent et ceux qui en sont accablés.
Les licenciements s'accélèrent pour conserver au mieux le profit des actionnaires et tant pis pour les milliers de gens laissés sur le carreau.

Les nantis continuent à dépenser beaucoup d'argent et les chômeurs et les travailleurs précaires ou tout simplement mal payés, même à temps plein, sombrent dans une réelle misère.

Le président, les ministres et leurs courtisans sont toujours grassement payés, sans aucune vergogne ils engagent ceux qui n'ont déjà pas grand chose à se serrer encore la ceinture.

.

Il y a toujours les interventions televisées du président qui n'a pas grand chose à proposer mais qui ne veut surtout pas se faire oublier

Sauf qu'il a bien essayé de se faire oublier pour ne pas répondre aux révoltés de Guadeloupe et de Martinique mais les évènements l'ont rattrapé et il a découvert subitement l'existence de ces départements d'outre-mer devenus bien remuants.

Les banques ont été sauvées (provisoirement?) par les deniers publics et personne, parmi ceux à qui il est donné de se faire entendre, ne semble vouloir les rendre responsable de la profonde merde où ils nous ont mis. Car enfin c'est bien un système financier inepte et irresponsable qui est la première cause de "la crise".

Je reviens d'Afrique où j'ai approché de près ce que l'on peut appeler la misère absolue (la misère noire?) et je retrouve ici toutes les vieilles querelles, tous les politiciens incurables, tous les comportements débiles d'une société qui ne se rend même pas compte qu'elle est en pleine décadence.
L'Italie a Berlusconi, Israël a Netanyahu et l'extrême droite, le zimbabwe a Mugabe, nous avons Sarkozy, en quel endroit du monde y a-t-il au pouvoir un homme (ou une femme) qui se préoccupe des gens et non pas de sa carrière personnelle?
Peut-être en Amérique?  Mais Obama doit encore faire ses preuves.

Partager cet article

Repost 0
Published by lejeune
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : journal d'un vieux con
  • : commentaires sur l'actualité, la vie quotidienne et les idées parfois farfelues qui en découlent
  • Contact

Recherche

Liens