Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 juin 2009 6 27 /06 /juin /2009 10:08


Je ne viens pas souvent te voir, cher vieux camarade et là, surprise tu as complétement changé de look.
Sur toutes tes pages remplies avec amour, humour ou rage, toutes les photos ont disparu. Ces photos que nous avions choisies ensemble et qui ajoutaient une note de couleur à mes textes souvent sombres.
Bon, je ne sais pas ce qui arrive à ce blog. Peut-être que nous n'aurions jamais du faire confiance à l'internet et rester entre nous comme au bon vieux temps des journaux vraiment intimes.

Je ne viens pas souvent, disais-je, bavarder avec toi mais il n'y a, le plus souvent, pas grand chose à dire.
Le monde ne va pas de mieux en mieux et j'en ai assez de ressasser toujours les mêmes colères, les mêmes critiques qui n'ont aucun effet sur les évènements.
Je suis de plus en plus convaincu que rien ne bougera que par la violence. 
Nos grands patrons n'accepterons jamais par la négociation de renoncer à leurs avantages injustes et scandaleux.
Les députés européens n'accepterons jamais de réduire les sommes fabuleuses qu'ils s'octroient pour siéger à cette assemblée qui ne sert, la plupart du temps, qu'à nous pourrir un peu plus  la vie.
Sarkozi ne partira jamais de son plein gré.
Les intégristes, musulmans et autres, ne se convertiront jamais en de doux tolérants respectueux de l'opinion des autres.

Les gens qui ont des revendications à exprimer ne sont écoutés que lorsqu'ils pétent les plombs et qu'ils se lancent dans quelque action violente. 
Ils séquestrent leurs patrons, ils cassent quelques bureaux de préfecture, ils balancent des pavés aux flics.
Et là on commence à prendre conscience de leurs problèmes et à chercher des solutions pour calmer le jeu.
Tous les avantages sociaux dont nous jouissons aujourd'hui ont été obtenus par des luttes violentes avec des blessés et des morts et peut-être qu'il faudra encore des blessés et des morts pour les garder.
Mais nous n'en sommes pas là.

L'actualité hier, c'était la mort de Michael Jackson. Tous les journaux y étaient quasiment exclusivement consacrés comme si c'était la fin du monde, une catastrophe internationale.
Ils ne s'étaient pourtant pas privé, les médias, de le critiquer de son vivant.
Faut dire qu'il prétait le flanc à la critique avec ses opérations de chirurgie soi disant esthétique, ses prises de drogues et médicaments divers, ses scandales pédophiles, etc.
Une vraie vedette, quoi.
C'est sûr qu'il a été un grand artiste mais il était devenu vraiment glauque depuis pas mal de temps.
Bon il est mort, c'est triste mais il l'a tout de même un peu cherchée, sa mort prématurée, avec tout ce qu'il ingurgitait comme saloperies.
Oubliés les morts en Iran, les maisons détruites des palestiniens, les gens à la rue et les licenciés victimes de la « crise ».
Un seul mort vaut aujourd'hui d'être pleuré,  Michael Jackson, les autres n'exixtent plus.

Le monde est fou !!

Partager cet article

Repost 0
Published by lejeune
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : journal d'un vieux con
  • : commentaires sur l'actualité, la vie quotidienne et les idées parfois farfelues qui en découlent
  • Contact

Recherche

Liens