Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 décembre 2013 2 17 /12 /décembre /2013 17:26

x16439543

 

Tu me reproches, cher journal, de ne plus être très assidu à venir bavarder avec toi.
C’est que, vois-tu, d’une part tu n’es pas un interlocuteur loquace et notre bavardage n’est, en somme, qu’un monologue puisque tu ne réponds jamais.
D’autre part tu as voulu devenir un e. journal intime mais un e. journal ne peut pas être intime pour la bonne raison que des gens du monde entier peuvent y avoir accès sur la toile (bon, ne te montes pas la tête, je pense que, dans le meilleur des cas, le nombre de tes lecteurs n’excède pas la dizaine).


Donc les propos que je tiens dans tes pages (virtuelles) ne peuvent pas être trop personnelle et c’est pourquoi j’aborde ici des sujets plus généraux et très souvent (trop souvent !) ayant trait à la politique et à nos gouvernants.
C’était facile de brocarder un gouvernement extrêmement à droite et avec  lequel nous n’avions, toi et moi, aucune affinité.
Il est beaucoup plus difficile de porter sur la place publique les travers et les erreurs de personnes que nous avons élues, même si ce n’est qu’en deuxième choix (2ème tour des élections) et que nous ne sommes pas toujours d’accord avec les décisions qui sont prises.


Que nous reste-t-il à nous dont le coeur reste à gauche?


Bien sûr, il y a l’extrême gauche et nous espérions qu’elle pourrait se faire entendre et faire pression de manière intelligente et efficace sur la gauche molle qui est au pouvoir.
Mais elle n’arrive pas à s’unir et à imposer ses idées révolutionnaires. Les attaques maladroites de notre ami Mélenchon ne convainquent plus grand monde.

Le Parti Communiste a un passé de connivence avec l’ancienne Russie Soviétique et il a sombré avec elle dans les poubelles de l’histoire.

Le Parti Socialiste n’en finit pas de tergiverser pour enfin proposer un vrai programme de gauche et les travailleurs ont bien du mal à se reconnaître au milieu de ces bobos qui ne semblent bons qu’à discuter sans avoir le courage d’aller au fond à gauche des choses.

Le Centre, n’en parlons pas. C’est un parti fossile, ni à gauche, ni tout à fait à droite.

La droite, bon c’est la droite. C’est le parti des bons bourgeois, des financiers, des patrons, des nantis. Côté social, il n’y a rien à attendre de ces gens-là.

Il reste l’extrême droite, le Front National. Avec son discours populiste, ce parti peut séduire les laissés pour compte de l’ascension sociale
On oublie que les Le Pen et leurs amis proches sont de vrais bourgeois, des bourgeois haineux qui n’ont rien à proposer de constructif.

Alors vers qui se tourner pour ne pas succomber au désespoir ?

Partager cet article

Repost 0
Published by lejeune
commenter cet article

commentaires

Gaïa 17/12/2013 18:56


C'est vrai je suis étonnée qu'il n'y est pas plus de commentaires sur tes articles que je trouve toujours pertinents et interessants .Tu as  fait une état des lieux de notre politique réussi
et lucide mais j'ai voté à gauche et ne le regretterai jamais même si je suis loin d'être satisfaite de la politique menée je veux encore y croire .Je t'embrasse .

Présentation

  • : journal d'un vieux con
  • : commentaires sur l'actualité, la vie quotidienne et les idées parfois farfelues qui en découlent
  • Contact

Recherche

Liens