Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 juin 2013 7 02 /06 /juin /2013 13:53

13299037-heureux-professeur-en-noir-et-blanc-une-brillante-.jpg

Voilà un métier qui reste d'actualité, bien que réservé à ce qu'il est convenu d'appeler "une élite"
C’est le métier de donneur de conseils ou, si tu préfère, donneur de leçons.


France Inter a reçu cette semaine, lors de sa matinale, un représentant éminent de cette profession.

On se demande bien pourquoi nos dirigeants ne lisent pas les livres de ce monsieur et pourquoi ils n’appliquent pas les recettes qui, à l’entendre, apporteraient une solution à bien des problèmes et nous permettraient d’entrevoir la fin de la crise et un monde meilleurs pour tous.
Peut-être, après tout, que personne ne lit ses livres en tout cas personne ne semble en tenir compte.


Je ne sais pas si les conseils donnés par le distingué donneur de leçons sont pertinents en ce qui concerne la finance et les financiers car ce sont des sujets qui ne me sont pas familiers mais j’ai retenu quelques mesures visant à réduire encore les acquis sociaux si durement obtenus par la lutte opiniâtre de nos anciens.
Il a évidemment été question, encore une fois, de repousser l’âge de la retraite bien au-delà de 60 ans.
Le digne professeur quant à lui ne désirait pas, malgré son âge, prendre  sa retraite avant longtemps.

Mais ce brave homme oublie qu’il y a des métiers bien plus pénibles que celui de donneur de leçons et que certains travailleurs arrivent à 60 ans dans un état évident de fatigue physique, voire d’épuisement.
Et comment passer sous silence ceux qui voudraient bien travailler jusqu’à 60 ans et même au-delà si seulement ils trouvaient un travail.
Et sans doute que si ce monsieur était OS sur une chaine d’usinage ou de montage, il trouverait peut-être moins de plaisir à envisager de prolonger de plusieurs années un travail  peu attrayant.


 

L’espérance de vie – de vie en bonne santé – n’est pas la même pour tout le monde.
L’intérêt que l’on peut prendre à un travail dépend bien évidemment du genre d’emploi que l’on occupe
Travailler plus longtemps, pourquoi pas, mais ce qui peut être acceptable, voire souhaitable, pour certains peu devenir pour d’autres une amère punition
C’est pourquoi il est injuste d’imposer la même mesure à tous.

Evidemment personne ne va prendre au sérieux  cette modeste chronique. Le club des donneurs de leçons est un milieu très fermé.

Partager cet article

Repost 0
Published by lejeune
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : journal d'un vieux con
  • : commentaires sur l'actualité, la vie quotidienne et les idées parfois farfelues qui en découlent
  • Contact

Recherche

Liens