Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 octobre 2014 4 09 /10 /octobre /2014 13:08

canstock0582286.jpg

 

La démocratie est, dit-on, le système de gouvernement qui, s’il n’est pas sans défauts, reste sans doute le moins pire.
Nous sommes dans un pays démocratique, ce qui n’empêche pas le président de la république de posséder toutes les prérogatives d’un monarque tout puissant.
Les ministres, choisis par le  président, ne sont guère plus libres de leurs choix que du temps de la monarchie absolue.

Fort heureusement nous avons des députés, élus par le peuple, qui sont censés influer sur la politique gouvernementale.
Cela devrait signifier que ces élus du peuple cherchent à présenter des projets de lois pour améliorer la vie des citoyens de notre pays.
Ces lois devraient être discutées sereinement entre les différents partis afin de voir si elles sont souhaitables, si on peut les améliorer ou si elles ne présentent pas suffisamment d’intérêt.
En réalité, chaque loi présentée par la gauche est systématiquement critiquée et démolie par la droite.
Et chaque loi présentée par la droite est étrillée sans pitié par  la gauche.
Quoi qu’il arrive, tout ce qui vient de la gauche ne peut être vu que comme nuisible par la droite et tout ce qui vient de la droite ne peut être vu que comme calamiteux par la gauche.
En Amérique, nous avons les mêmes rivalités entre les démocrates et les républicains.

Où est le bon sens dans tout cela ?
La démocratie telle qu’elle est pratiquée dans la plupart des pays démocratiques nécessiterait de profondes améliorations.

 


Quand à ce qui se passe en France actuellement,  c’est incompréensible à des gens somme toute assez simples comme moi et toi, cher complice.
Depuis que Vals est premier ministre, on a l’impression d’être à nouveau gouvernés par la droite.
On va abandonner la taxe de 75% sur les salaires dépassant le million d’euros par an.
On va réduire les allocations aux chômeurs.
On hésite par contre à réduire les allocations familiales pour les familles les plus aisées .
Mais on ne parle jamais de réduire de façon drastique les salaires et avantages de nos gouvernants.
Comme si on ne pouvait faire des économies que sur le dos des plus modestes.


Et comment comprendre ces socialistes « frondeurs » qui ne sont pas d’accord avec leur propre gouvernement mais qui ne veulent pas ouvertement se dire dans l’opposition ?
Bon sang ! s’il ne sont pas d’accord avec leur gouvernement, qu’ils rejoignent les rangs de la vraie gauche, le Parti de Gauche qui se voudrait le parti de l’union de la gauche.
Je sais, l’union de la gauche est loin d’être une réalité.
Mélanchon à l’air de ne plus trop savoir ce qu’il veut. La critique systématique et violente ne constitue pas un programme.
Nous autres, cher confident, nous en attendions beaucoup plus de sa part.

Le gouvernement « socialiste » pourrait profiter des désaccords qui agitent la droite mais Hollande lui aussi manque d’idées salvatrices (peut-il y avoir encore des idées salvatrices ?)

 

 

Car la droite aussi est en pleine déconfiture.
La lutte pour la présidence de l’UMP, avant de devenir la lutte pour la présidence de la république bat son plein. C’est la guerre des chefs.
Sarkozy revient avec force meetings , dans le bruit assourdissant des applaudissements de ses fans et des casseroles judiciaires qu’il traine avec lui. 

Partager cet article

Repost 0
Published by lejeune
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : journal d'un vieux con
  • : commentaires sur l'actualité, la vie quotidienne et les idées parfois farfelues qui en découlent
  • Contact

Recherche

Liens