Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 juin 2012 6 09 /06 /juin /2012 10:37

rose.jpg

Madame Le Pen n’est pas contente.
Le président de la république n’a pas exprimé le souhait de la recevoir à l’Elysée comme tous les autres chefs des partis qui sont représentés au parlement (madame Le Pen oublie que son parti n’est pas encore représenté au parlement).
Les médias ne s’occupent pas assez d’elle depuis l’élection présidentielle faisant ainsi peu de cas des 6 millions de (très) bons français qui ont voté pour elle.
On peu comprendre le peu d’empressement de notre président à écouter la sempiternelle rengaine de cette excitée concernant les émigrés qui mangent le pain et la sécurité sociale des français et qu’il faut reconduire sans délai à la frontière, le retour au bon vieux franc français et le verrouillage de nos frontières françaises.
D'ailleurs le Front National n’existe plus, on parle maintenant de « vague bleu marine ». En écoutant les discours de Marine, moi je crains l’arrivée d’une vague brune.


Jean François Coppé non plus n’est pas content.
Voilà-t-il pas que le nouveau président veut remettre au goût du jour la retraite à 60 ans. En tout cas pour ceux qui ont commencé à travailler très tôt ou qui ont exercé des métiers particulièrement durs.
Quelle honte! ça va coûter cher. Coppé n’a jamais trouvé trop chers les salaires mirobolants que s’octroyaient les grands patrons et les pontes du régime Sarkozy.
Les travailleurs, les vrais, coutent toujours trop cher, c’est bien connu.


Une ministre du nouveau gouvernement a osé émettre l’idée de la possibilité de dépénaliser l’usage du cannabis (un jour peut-être, on ne sait pas quand car le président n’y est pas favorable).
La droite (tient, encore Coppé) crie au scandale.
Heureusement la police veille.
Un chômeur faisait pousser des plans de chanvre dans son jardin, histoire de s’occuper un peu et de faire un petit profit pour améliorer ses maigres indemnités de chômage.
Il a été repéré, la police a arraché les quelques plans qui faisaient l’orgueil de son jardin et il va passer en correctionnelle.
Ses ressources vont de ce fait flirter avec zéro, ça va bientôt faire un SDF de plus et toujours autant de fumeurs de joints.
Plus de tabac, plus d’alcool, plus de joints, qu’est ce qu’on rigole, monsieur Coppé.


Heureusement c’est bientôt les vacances.
Où va-t-on bien pouvoir aller cette année pour tenter de trouver un peu de quiétude ?
Car partout c’est la foule et il est de plus en plus difficile de dénicher des endroits tranquilles.
Il y a beaucoup trop de monde sur les plages. Dans notre midi, c’est un authentique exploit de parvenir jusqu’à la mer.
En montagne, les randonneurs se suivent en file indienne, au point qu’on a en permanence l’impression de faire partie d’un de ces groupes où les activités sont organisées et encadrées. Moi, en vacances, je voudrais bien jouir d’un peu de liberté.
Sur les routes, entre deux bouchons, on n’arrive jamais à faire le moindre excès de vitesse.
Pour trouver un peu de paix il va donc falloir quitter notre beau pays mais pour aller où ?
Car si la crise a durement touché les populations laborieuses de base, elle ne semble pas avoir freiné l’appétit d’une certaine classe dite moyenne pour les voyages à l’étranger.
Les avions sont aussi pleins qu’un TGV en période de pointe.
Et puis les plages, de Tunisie à l’ile Maurice, sont presque aussi impraticables qu’à La Baule ou La Ciotat.
Peut-être un séjour en Lybie, en Irak ou en Syrie ?


Est-ce qu’il existe encore des iles désertes ?


Dimanche on a une sortie toute trouvée, c’est d’aller voter. Et, d’après les sondages, il n’y aura sans doute pas  foule.

Partager cet article

Repost 0
Published by lejeune
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : journal d'un vieux con
  • : commentaires sur l'actualité, la vie quotidienne et les idées parfois farfelues qui en découlent
  • Contact

Recherche

Liens