Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 septembre 2014 3 17 /09 /septembre /2014 15:14

k15422530

Nous allons poursuivre notre réflexion sur ces « Français » dont les medias de toutes sortes nous entretiennent chaque jour.
Aujourd’hui nous parlerons de Français qui partent vivre à l’étranger pour des raisons diverses.

Nous avons ces jeunes qui partent étudier à l’étranger, pour y apprendre la langue ou pour y poursuivre un cursus différent.
On ne peut pas, bien sûr, reprocher à la jeunesse de vouloir découvrir d’autres horizons.
Certains trouvent dans le pays d’accueil une situation intéressante et ne retournent pas vers la mère patrie.
Plus discutable la motivation de ces chefs d’entreprises et autres cadres très supérieurs et très bien payés qui fuient notre hexagone pour chercher – et trouver – ailleurs une fiscalité plus clémente.
Ces gens-là n’ont d’autre patrie que l’argent et leur seul idéal semble être d’en gagner toujours plus.
Ces « Français » là aiment-ils la France ???


La plupart des chanteurs « Français » actuels ne chantent qu’en anglais.
C’est pourtant une belle langue, le français, qui s’est prêtée pendant des siècles à de beaux textes poétiques et à des chansons populaires que l’on fredonnait avec plaisir.
Tu as essayé de fredonner « hold on tight », “I’m not scared” ou “raise me up”?
Déjà que tu ne comprends pas trop le texte, voire pas du tout en ce qui te concerne, cher journal francophone et, en plus, la mélodie n’est pas toujours très "fredonnante".
Tout fout le camp dans notre beau pays, même la langue de nos chanteurs et les textes de Brassens, Brel, Aznavour et tant d’autres qui ont enchanté la jeunesse des vieux cons comme nous seront bientôt oubliés.


On est très fier, en France, de notre taux de natalité, un des meilleurs d’Europe.
C’est formidable d’être un peuple aussi fertile mais notre satisfaction ne devrait-elle pas être modérée par un peu de réflexion ?
Car enfin, ces medias qui félicitent les « Français » d’être des lapins prolifiques, nous disent d’autre part que les places de crèches sont insuffisantes, que nos écoles sont surchargées et que bientôt il n’y aura pas assez de professeurs ni de structures suffisantes pour accueillir les foules grandissantes de nouveaux élèves.
Nous avons beaucoup de beaux bébés, en France, mais ces gentils bébés vont grandir, bien heureusement et un jour ils seront confrontés au problème de trouver un emploi.
Or il n’y a plus de travail, en France. En tout cas il y en a de moins en moins et c’est pourquoi le nombre de chômeurs augmente sans arrêt de façon exponentielle.
Quel avenir pour les générations suivantes ?

Nous sommes les champions de la natalité galopante. Serons- nous les champions d’un chômage en pleine expansion ?

 

A suivre

Partager cet article

Repost 0
Published by lejeune
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : journal d'un vieux con
  • : commentaires sur l'actualité, la vie quotidienne et les idées parfois farfelues qui en découlent
  • Contact

Recherche

Liens