Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 mars 2014 2 25 /03 /mars /2014 14:38

160_F_6037843_0XMScsK3i6l38VsFTEDZV3MtkzWf2M5s.jpg

Je suis allé  voter dimanche, sans grande conviction.
Comme il n’y avait pas, dans mon modeste bled, de candidat de gauche, j’ai voté pour celui qui me semblait le moins à droite.
Ce candidat (une candidate en fait) avait des chances raisonnables de l’emporter au deuxième tour.
Hélas ces chances se sont effondrées dès le premier tour. Un vrai candidat de droite ayant raflé un nombre impressionnant de voix.
Ce candidat a déjà été maire de notre village mais il n’avait pourtant pas été réélu il y a six ans pour cause d’endettement pharaonique de notre commune et aussi sans doute d’incurie notoire.


Mon village est à l’image de la France et mes concitoyens sont à l’image des français.
Les « français » ont voté à droite à une énorme majorité et à l’extrême droite en grand nombre.
Ceci, nous dit-on, pour exprimer un mécontentement à l’égard du gouvernement socialiste.
La France va mal, on nous répète ça sur tous les tons  et c’est, bien entendu, la faute au gouvernement socialiste. C’est pourquoi les français se tournent vers la droite : pour que ça change.


Mais quand la droite était au pouvoir, est-ce-que la situation était aussi bonne qu’on voudrait nous le faire croire ?
C’est sous la droite que le déficit de l’Etat a atteint des profondeurs abyssales.
Et si Sarkozy a fait de beaux cadeaux aux riches (bouclier fiscal), les riches n’en ont pas moins continué à investir à l’étranger, là où la main d’œuvre est docile et bon marché pour cause de misère et à licencier à tour de bras nos travailleurs.


Les français de gauche ont quelques raisons d’être déçus par ce gouvernement qui ne gouverne pas assez à gauche mais ce n’est pas une raison pour appeler la droite au secours. Car la droite a  prouvé depuis longtemps qu’elle ne servait les intérêts que de ses amis et ses amis ce sont des gens aux revenus confortables qui ne veulent rien lâcher de leurs privilèges.


Maintenant les candidats les mieux placés s’occupent de former des alliances pour être élus.
Le PS veut se retirer pour favoriser l’UMP et faire barrage au FN.
On nous a déjà, fait le coup en 2002, lors des présidentielles et on a eu Chirac pour 7 ans!
L’UMP, droit dans ses bottes, ne veut rien savoir. Plutôt un lepéniste qu’un socialiste.
C’est vrai qu’entre l’UMP et le FN, la différence n’est pas bien grande.

Je suis allé  voter dimanche, sans grande conviction.
Comme il n’y avait pas, dans mon modeste bled, de candidat de gauche, j’ai voté pour celui qui me semblait le moins à droite.
Ce candidat (une candidate en fait) avait des chances raisonnables de l’emporter au deuxième tour.
Hélas ces chances se sont effondrées dès le premier tour. Un vrai candidat de droite ayant raflé un nombre impressionnant de voix.
Ce candidat a déjà été maire de notre village mais il n’avait pourtant pas été réélu il y a six ans pour cause d’endettement pharaonique de notre commune et aussi sans doute d’incurie notoire.

Mon village est à l’image de la France et mes concitoyens sont à l’image des français.
Les « français » ont voté à droite à une énorme majorité et à l’extrême droite en grand nombre.
Ceci, nous dit-on, pour exprimer un mécontentement à l’égard du gouvernement socialiste.
La France va mal, on nous répète ça sur tous les tons  et c’est, bien entendu, la faute au gouvernement socialiste. C’est pourquoi les français se tournent vers la droite : pour que ça change.
Mais quand la droite était au pouvoir, est-ce-que la situation était aussi bonne qu’on voudrait nous le faire croire ?
C’est sous la droite que le déficit de l’Etat a atteint des profondeurs abyssales.
Et si Sarkozy a fait de beaux cadeaux aux riches (bouclier fiscal), les riches n’en ont pas moins continué à investir à l’étranger, là où la main d’œuvre est docile et bon marché pour cause de misère et à licencier à tour de bras nos travailleurs.

Les français de gauche ont quelques raisons d’être déçus par ce gouvernement qui ne gouverne pas assez à gauche mais ce n’est pas une raison pour appeler la droite au secours car la droite a  prouvé depuis longtemps qu’elle ne servait les intérêts que de ses amis et ses amis ce sont des gens aux revenus confortables qui ne veulent rien lâcher de leurs privilèges.

Maintenant les candidats les mieux placés s’occupent de former des alliances pour être élus.
Le PS veut se retirer pour favoriser l’UMP et faire barrage au FN.
On nous a déjà, fait le coup en 2002, lors des présidentielles et on a eu Chirac pour 7 ans.
L’UMP, droit dans ses bottes, ne veut rien savoir. Plutôt un lepéniste qu’un socialiste.
C’est vrai qu’entre l’UMP et le FN, la différence n’est pas bien grande.


 

Je pensais, l’autre soir, en regardant les résultats de ce premier tour des municipales, que les "français" ont la mémoire et la réflexion bien courtes et que si Pétain sollicitait aujourd’hui  leur suffrage, il serait élu sans problème.


 

 


Partager cet article

Repost 0
Published by lejeune
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : journal d'un vieux con
  • : commentaires sur l'actualité, la vie quotidienne et les idées parfois farfelues qui en découlent
  • Contact

Recherche

Liens