Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 décembre 2012 4 27 /12 /décembre /2012 16:19

bonne-annee.jpg

Là on est en plein dans les fêtes de fin d’année et de début d’année prochaine.
Noël est à peine passé et on se prépare déjà à célébrer le nouvel an.
Les stations de sports d’hiver sont pleines à craquer. Les autoroutes ont connu des bouchons apocalyptiques. On se bouscule dans les magasins de bouffe, chez les bijoutiers et dans les boutiques de vêtements.
On nous le répète assez, c’est la crise !


Les chômeurs vivent au ralenti en attendant la fin de droit. Les SDF dorment dans la rue car les hébergements d’urgence sont pleins. Les petits retraités regardent les belles vitrines mais ne peuvent rien acheter vu la modestie de leurs revenus.
Que veux-tu, c’est la crise !


On nous traumatise avec cette crise qui n’en finit pas et qui nous  vaut quelques augmentations d’impôts, des restrictions dans les acquis sociaux et des licenciements à la chaîne.
C’est pourquoi les gens simples comme toi et moi n’arrivent pas à comprendre pourquoi les affaires semblent marcher si bien en ces temps de vaches maigres.
On pourrait faire des économies sur un tas de choses si la situation était aussi catastrophique qu’on veut nous  le faire croire
Et pourtant on n’économise pas sur les salaires des grands patrons, sur ceux de nos ministres, députés et autres membres de commissions nationales ou européennes. On n’économise pas sur les dividendes des actionnaires de certaines sociétés qui, par ailleurs, se débarrassent d’une partie de leurs salariés.


L’année 2012 n’aura pas rendu l’humanité plus intelligente.
On a vu des centaines d’illuminés persuadés que la fin du monde était pour le 21 décembre d’après les révélations d’un calendrier Maya que même des érudits ne savent pas déchiffrer avec précision.


En Amérique, un nombre croissant de personnes s’équipent pour faire face à une hypothétique catastrophe qui n’arrivera sans doute jamais.
Dans ce beau pays, on peut se faire construire des bunkers individuels capables de résister aux pires conditions climatiques ou autres : tsunamis, tremblements de terre, guerre nucléaire et que sais-je encore.
Des gens apparemment normaux stockent des produits de première nécessité qui pourraient leur permettre de vivre pendant des mois (des années ?) en vase clos : conserves de nourriture en tous genres, kits de survie, groupes électrogène, carburant et des armes bien sûr, ces armes dont l’américain moyen ne peut se passer sans se sentir abominablement vulnérable.
On se demande bien à quoi peut servir de survivre quelque temps dans un monde mort et dévasté. Que deviendront ces braves gens quand ils arriveront au bout de leurs réserves. Leurs armes leurs serviront-elles à se suicider ?


On parle beaucoup mariage, ces temps-ci. Enfin, surtout les homosexuels et les lesbiennes car pour les autres le mariage ne semble plus être l’aboutissement d’un rêve de jeunesse.
Vive l’union libre et tant pis si les avocats spécialisés dans les divorces doivent diversifier leur fond de commerce.


Et puis, mariés ou non, les gens veulent des enfants et pourtant il est démontré par des scientifiques sérieux que la surpopulation est en train de devenir un problème majeur pour notre planète.
Malgré cela on fabrique des enfants artificiellement pour les couples hétéros ou non qui ne peuvent pas en avoir (et jusqu’à présent deux hommes fussent-ils mariés n’ont pas encore réussi à faire un enfant).
Dans nos pays tellement bien développés, plein de personnes intelligentes et pourvus de tout le matériel scientifique permettant le contrôle des naissances, il y a encore des familles de 5,6 enfants (et plus ?).
Ces familles trop nombreuses ne sont-elles pas un danger pour la survie de l’humanité ?


Autre problème majeur : la planète est en danger à cause du CO2 et autres gaz à effet de serre que nous rejetons dans l’atmosphère.
Alors que faut-il faire pour éviter une catastrophe qui, aux dire de certains, conduirait à l’extinction de la vie sur terre bien plus sûrement que les prédictions du calendrier Maya.
Je pollue avec ma voiture mais si je ne roule plus, moi automobiliste lambda, qu’est-ce que ça va changer ? Quand je vois les flots de voitures qui se déversent sur nos autoroutes, je me sens aussi minuscule qu’une goutte d’eau dans la mer.
Pour économiser l’énergie, je veux bien, comme le conseillent les écolos, éteindre la veilleuse de mon poste télé mais qu’est-ce que ça va changer en regard des illuminations permanentes de nos centres commerciaux ?

Allez, cher confident, je te souhaite une bonne année prochaine.
Peut-être que je pourrai t’entretenir de propos plus agréables

 

                                                              

Partager cet article

Repost 0
Published by lejeune
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : journal d'un vieux con
  • : commentaires sur l'actualité, la vie quotidienne et les idées parfois farfelues qui en découlent
  • Contact

Recherche

Liens