Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 avril 2015 5 03 /04 /avril /2015 16:38

telechargement--1-.jpg

La France a voté.
Elle a voté massivement à droite, extrêmement à droite.
Les « français » ont voté pour le FN, ce qui conforte  la famille Le Pen.
Les « français » ont voté pour l’UMP,  ce qui conforte son président, Sarkozy. Jeté dehors en 2012, il revient à la politique comme président de l’UMP avec pour objectif de retrouver son fauteuil à l’Elysée.

Les « français » , qui ont la mémoire courte, sont bien capables de le réélire en 2017.


Mais qui sont-ils donc, ces « français » qui votent à droite et qui, si l’on en croit les médias sont les seuls abilités à représenter la France ?
L’UMP, bon, c’est le parti des nantis et de ceux assez naïfs pour croire qu’ils vont leur laisser grappiller une petite part de leurs richesses.
Mais, à part des racistes indécrottables, des nostalgiques de l’ère Pétain ou de la guerre d’Algérie, qui donc peut encore adhérer aux idées du FN ?
J’ai été profondément désespéré lorsque j’ai appris que les électeurs du FN se trouvent en grand nombre chez les ouvriers.
J’ai été ouvrier pendant la majeure partie de ma vie active et il aurait été difficile de trouver parmi nous des gens extrêmement à droite.
J’ose dire que les meilleurs d’entre nous, les plus engagés dans le combat social, les plus ouverts à la fraternité ouvrière, à l’entraide étaient les ouvriers communistes.
Je comprends la déception des travailleurs dont les salaires stagnent et dont la situation est de plus en plus précaire avec la menace du chômage toujours présente.
Mais comment peut-on croire que le salut va venir du FN et de la famille Le Pen qui sont tout de même très loin de représenter la classe ouvrière et que c’est sur eux qu’il faut compter pour redresser la France ?


Mon département a donc basculé à droite comme beaucoup d’autres.
Je n’ai pas pu voter au deuxième tour car il s’agissait de choisir entre les amis de Sarkozy et ceux de la famille Le Pen.
Pour ma part, je ne vois pas trop où est la différence sauf qu’au FN on dit tout haut ce qu’à l’UMP on se risque tout juste à murmurer.
Notre  gouvernement ne s’est bien évidemment pas assez affirmé à gauche.
Il a voulu faire sa priorité du règlement de la dette en semblant ignorer le besoin de justice des français les plus modestes à qui on demande les plus grands sacrifices pour ne pas froisser le grand patronat.
C’est cela que l’on peut reprocher à ce gouvernement et c’est cela que lui reprochent des gens dont le cœur devrait battre à gauche, tout à gauche comme c’est la place du cœur.
Personnellement, je reste persuadé que ce n’est ni le FN ultranationaliste, ni l’UMP ultracapitaliste qui sauveront notre pays.


 

On en revient toujours à cette dette qui est devenue le soucis principal de nos dirigeants. Cette dette invraisemblable qui nous a été léguée par les gouvernements qui ont dirigés notre pays depuis des décennies.
Alors on décrète, l’Europe décrète, que l’Etat doit faire des économies, encore plus d’économies et, pour cela, on ne trouve pas d’autre moyen que de réduire les acquis sociaux et le nombre des fonctionnaires, même dans les services où ils ne sont pas assez nombreux.
On pourrait trouver d’autres moyens de faire des économies, par exemple en diminuant de façon drastique les salaires confortables que la république octroie à ses députés, sénateurs, ministres et autres présidents, ainsi qu’aux eurodéputés et à leurs services pléthoriques et souvent inutiles.
De ces économies là, qui seraient pourtant exemplaires, on ne parle pas car ceux qui pourraient les mettre en œuvre seraient ceux qui en paieraient les conséquences.

Quand les hommes (et les femmes) politiques auront pour priorité la réussite de la France et non leur réussite personnelle, la démocratie aura fait un grand pas en avant.

Partager cet article

Repost 0
Published by lejeune
commenter cet article

commentaires

Le Mousquetaire des Mots 02/06/2015 07:59

Tu résumes très bien cette ambiance qui a fait monter la droite extrême. Déception majeure car la dette semble être le seul objectif à atteindre. Ce gouvernement a-t-il d'autre choix ? Ce n'est pas certain. Sa conversion (ou son virage à droite) est déplaisante et ne correspond en rien à ce que devrait être une politique de gauche, on ne peut le nier. Cependant, il s'est résolu à adopter la marche forcée car, tu le sais bien, les dettes doivent être honorées. On peut dire merci à la crise qui a mis à terre un système dément. On en paie les pots cassés (pour combien de temps ?) et c'est vrai que ce sont les plus faibles qui trinquent (ainsi que la classe moyenne hélas !). Moins payer les élus ? Une bonne idée (une goutte d'eau dans un océan) mais qui ne résoudra pas la dette abyssale du pays. Diminuer les fonctionnaires ? Pourquoi pas, sauf que, sans administration, rien ne fonctionne correctement. Et si l'on parlait des réceptions de chefs d'état ? des déplacements à l'international ? de l'entretien des monuments ? des fêtes tout le temps ? Des forces militaire à l’extérieur ? Des économies ? bien sûr, mais comment décider quelles seront les coupes dans les budgets ? Chaque ministère tient à son budget. Certains sont-ils inutiles ? Comment savoir ? Et puis, si l'on supprime des ministères, cela augmentera encore le chômage. Il existait deux solutions : quand la crise a éclaté et éclaboussé toute la planète, soit on optait pour le remboursement, soit on faisait table rase de tout et on redémarrait sur des bases assainies. Ce second choix aurait été le meilleur, mais la course à la puissance, l'appétit dévorant pour l'argent ont tout fait basculer. Il est trop tard pour changer la donne. Cette crise dont on nous a répété qu'elle était moindre que celle de 29 n'en a pas fini de faire des dégâts. Et comme notre économie est quasi inexistante... Et comme on commence à vendre les bijoux de la couronne... C'est à se demander si nous ne sommes pas devenus fous... A moins que nous ne soyons que des incompétents pris de vitesse par plus faux-culs.

Présentation

  • : journal d'un vieux con
  • : commentaires sur l'actualité, la vie quotidienne et les idées parfois farfelues qui en découlent
  • Contact

Recherche

Liens