Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 avril 2014 2 15 /04 /avril /2014 16:15

ob_d85ce4_1396-zero-de-conduite.jpg

Tu me connais, cher camarade et tu sais  bien que mes idées se situent bien trop à gauche pour que je sois fan de notre gouvernement socialiste ( ?), surtout avec le nouveau premier ministre qui nous arrive par la droite.
Je n’arrive tout de même pas à comprendre le désamour total, absolu des français pour leur président.
Est-ce parce qu’il ne se met pas constamment en scène ?
Est-ce parce que les français aiment par-dessus tout les matuvus, grandes gueules, acteurs consommés des agitations stériles avec effet de manches, discours machos (éliminer la racaille des banlieues) et ego surdimensionné ?


Car enfin, depuis qu’ils sont au pouvoir, nos socialistes n’ont tout de même pas rien fait.
Ils se sont attaqués à mille petites réformes, le genre de réformes qui n’émeuvent  pas les medias mais qui vont dans le bon sens pour faciliter la vie quotidienne des gens et des entreprises.
Ils veulent par exemple réduire les tracasseries administratives et les tonnes de paperasserie qui vont avec.
On va vers un nouveau découpage des régions pour réduire le nombre des assemblées et donc des élus locaux d’où économie de fonctionnement.
Il y a eu quelques taxes supplémentaires sur les plus riches et sur les revenus de l’argent.
Tout cela avance lentement mais il y a à vaincre tant d’inertie chez les bureaucrates qui trouvent que ça marche très bien comme ça.


Le problème, l’énorme problème, c’est le chômage endémique qui s’est installé depuis des années en France et qui ne cesse d’augmenter.
Mais que peut faire le gouvernement sauf à s’immiscer dans les affaires des entreprises qui ne manqueraient pas de crier au scandale, à la tyrannie, à la mainmise de l’Etat dans les affaires privées.
Car les entreprises appartiennent à des particuliers dont le souci numéro un est de faire de l’argent.
C’est pourquoi elles délocalisent vers des pays où la main d’œuvre est moins chère et les syndicats moins gênants.
Que peut donc faire l’Etat pour empêcher la fuite du travail vers des paradis aux bas salaires et des capitaux vers des paradis fiscaux ?


 

François Hollande se voulait un président normal pour nous reposer de son prédécesseur hyper agité qui prenait visiblement son pied chaque fois qu’on parlait de lui dans les medias (et on parlait de lui tous les jours).
Dans un pays où c’est la droite libérale qui incarne les idéaux de trop de nos compatriotes, c’est la finance qui gouverne et nos élus sont bien désarmés devant les princes du CAC40 et des multinationales.

Un président normal est modeste et quelque peu effacé ce qui semble ne pas plaire aux français.
Un président, normal ou pas, ne peut rien pour empêcher la fuite des entreprises et des capitaux.
Pour cela il faudrait un homme à poigne, capable d’affronter les puissances de l’argent et dont le principal souci serait la justice sociale.
Un homme de gauche donc.
Mais les français hurleraient à la dictature.

Partager cet article

Repost 0
Published by lejeune
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : journal d'un vieux con
  • : commentaires sur l'actualité, la vie quotidienne et les idées parfois farfelues qui en découlent
  • Contact

Recherche

Liens