Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 mai 2012 5 25 /05 /mai /2012 13:52

 images (2)

On n’en a pas encore fini avec les élections.
On est à peine remis des présidentielles que voilà les législatives qui nous tombent dessus.
Pour nous, mon cher journal, pas de problème. Nous savons parfaitement pour qui nous allons voter et rien ne pourra changer notre décision.
Cela nous évite d’avoir à lire les tracts et autres affiches des différents candidats et comme nous ne sommes pas très disponibles ces temps-ci, nous échappons la plupart du temps aux émissions radio et télé et nous oublions enfin quelque peu les combats politiques.


François Hollande se débrouille pas mal.
Obama le traite comme un vieux copain avec qui il peut discuter et plaisanter en anglais ce qui le change du mauvais français de Sarkozy.
Merkel semble le respecter tout en gardant une certaine distance.
Les sacrosaints marchés dont dépend, parait-il, notre survie à tous ne s’effondrent pas comme le prédisait la droite et nos très civiques milliardaires n’ont pas tous pris la fuite vers les paradis fiscaux.
Quelques timides lois sociales montrent le bout de leur nez, comme si un pâle soleil voulait donner un peu de chaleur au (petit) peuple de France qui déprimait dans l’obscure rigueur imposée par la droite.
Il n’est pas question de véritable état de grâce mais enfin un peu d’espoir est revenu.


Les vieux, tu le sais cher compagnon, ont toujours peur.
J’ai peur que la droite ne gagne les élections législatives et remette au placard cette petite lueur d’espoir.
J’ai peur des hyènes qui sont à l’affut et qui vont décortiquer toutes les paroles, toutes les actions, toutes les initiatives du nouveau président pour chercher le moindre faux pas, la moindre faiblesse pour le discréditer.
J’ai peur, en croisant les voisins de mon quartier, de me trouver en face de ces sympathisants d’extrême droite qui ont voté ici en grand nombre pour le Front National.
Mais j’ai peur aussi en traversant la rue dans notre lotissement qui a vu la circulation automobile doubler en un an.
J’ai peur des dérèglements climatiques qui, cette semaine encore, ont causé bien des catastrophes.
J’ai peur des chiens de mon voisin qui s’agitent vilainement à mon passage.
J’ai peur que la planète que nous allons laisser à nos petits enfants ne soit plus que goudron et béton.
J’ai peur des marées noires, de la démographie galopante, des OGM et des néonazis.


Il ne faudrait pas vieillir, cher camarade, pour garder l’enthousiasme et l’espérance de nos vingt ans

Partager cet article

Repost 0
Published by lejeune
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : journal d'un vieux con
  • : commentaires sur l'actualité, la vie quotidienne et les idées parfois farfelues qui en découlent
  • Contact

Recherche

Liens