Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 mars 2012 6 31 /03 /mars /2012 12:28

confession

Quand il n’attaque pas férocement les autres candidats, Sarkozy n’arrête pas de s’excuser pour les erreurs commises depuis qu’il est président de la République.
C’est que, vois-tu, à cette époque, il était malheureux en ménage.

Il faut dire qu’il ne choisit pas toujours des minettes de tout repos.
Cecilia en a eu vite marre de la fonction de première dame qui lui est tombée dessus lorsque son mari est devenu chef d’état. Elle n’a pas tardé à se faire la malle avec un play boy américain.
Alors forcément le Sarko il avait d’autres chats à fouetter que de gouverner sereinement la France. Il lui fallait trouver d’urgence une nouvelle compagne car un président français se doit d’avoir une épouse pour recevoir les visiteurs de l’Elysée (c’est inscrit dans la constitution ?).
Il a bien essayé d’épater Cecilia en l’invitant sur le yacht du copain Bolloré mais ça ne l’a guère impressionnée.

 

Les cadeaux fiscaux aux riches du royaume, c’était peut-être dans l’espoir de trouver parmi eux une princesse qui serait digne de tenir le rang de première dame.
Les attitudes bling-bling, c’était bien sûr pour se faire remarquer.
Les tics que les humoristes se sont plus à souligner étaient dus à sa nervosité car le temps passait et toujours pas de princesse.

Enfin il a rencontré le grand amour mais la conquête de Carla ne s’est pas faite en un jour.
Les sorties à Disneyland, la présentation au peuple, tout ça l’a beaucoup occupé, notre président et il est bien pardonnable, n’est ce pas, d’avoir commis toutes ces erreurs dont il s’accuse humblement aujourd’hui.

Mais ça n’arrivera plus, il a vraiment changé. Le voici (une fois de plus) père de famille et si le bébé ne lui gâche pas trop ses nuits, il va peut-être pouvoir devenir un président normal (mais non, ça c’est Hollande !)


C’est qu’il est bien difficile de concilier le pouvoir, les ors de la république, les discours, les réceptions d’hommes d’états et la vie quotidienne des gens ordinnaires

Toi tu croyais sans doute qu’un président c’était un homme comme les autres

Partager cet article

Repost 0
Published by lejeune
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : journal d'un vieux con
  • : commentaires sur l'actualité, la vie quotidienne et les idées parfois farfelues qui en découlent
  • Contact

Recherche

Liens